Qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, une variation de température trop fréquente et soudaine peut avoir des conséquences négatives sur le bien-être de ses occupants, de même qu’une humidité trop forte peut engendrer des soucis respiratoires. Pour améliorer le confort thermique chez soi, il existe quelques méthodes et astuces simples qui permettent de créer un environnement stable.

Comment combattre les variations de température ?

Afin de préserver une température ambiante stable et agréable, il est conseillé de favoriser la présence d’un radiateur dans chaque pièce de la maison. Ensuite, il est mieux d’équiper chaque radiateur d’un robinet thermostatique qui aura pour but de réguler la température. Par ailleurs, il existe aussi des moyens pratiques et gratuits pour une protection efficace contre les variations de température :

  • En été : l’idéal serait d’aérer les pièces chaque matin en ouvrant toutes les fenêtres, les volets, puis les refermer pour se protéger du soleil en journée. Durant la nuit, rouvrir les fenêtres pour bénéficier d’un courant d’air frais.
  • En hiver : paramétrer le chauffage à une température modérée (21 °C par exemple) et utiliser le radiateur et le robinet thermostatique pour obtenir une température homogène dans toute la maison.

En hiver, comment garder la maison au chaud ?

Pour éviter les déperditions de chaleur d’une habitation, il est recommandé de réviser son isolation. À voir de très près : les parois et les façades, coupables à 20% des déperditions de chaleur.

L’isolation des combles est un choix à prioriser dans un projet de rénovation ou de construction. En effet, jusqu’à 30% des pertes de chaleur se font au niveau de la toiture. C’est alors une prévention efficiente dont le résultat est garanti. Il est possible d’obtenir une isolation de combles à 1 Euro sous le respect de quelques conditions. Les matières les plus utilisées dans ce cas-ci sont la laine de bois et la laine de verre.

Le calfeutrage des portes et fenêtres est aussi important pour garder sa maison au chaud. Pour ce faire, il faut poser des joints d’isolation entre le cadre ouvrant et le cadre dormant. C’est un geste simple et permet de baisser les pertes thermiques. Pour ce faire, il suffit de préparer la fenêtre ou la porte, d’en mesurer les feuillures et de poser le type de joint désiré : en mousse, en caoutchouc, en silicone, métallique ou un joint plastique en V.

Il est à noter qu’un système d’aération inapproprié peut causer un taux d’humidité trop élevé ou trop faible. Celui-ci se situe idéalement entre 40% et 60%.